Un prêt immobilier après 65 ans, c’est possible

Un prêt immobilier après 65 ans, c’est possible

Le nombre d’emprunts effectués par les séniors est en constante augmentation. Les banques s’adaptent d’ailleurs à cette nouvelle donne, proposant notamment toute une panoplie de formules « sur-mesure ». Mais alors, comment faire un prêt immobilier après 65 ans ? Quelles sont les solutions les plus avantageuses ? Petit tour d’horizon.

Une durée de remboursement courte, forcément

 

Après tout, la plupart des banques exigent que la totalité du crédit soit remboursée avant les 80 ou, plus rarement, les 85 ans de l’emprunteur. De fait, plus on avance en âge, plus la durée de remboursement est limitée.

Que les séniors se rassurent sur un point. L’âge, on le voit, influe sur la durée du crédit immobilier. Mais il ne fait pas partie des facteurs pris en compte par les établissements financiers pour fixer le taux du prêt.

Votre assurance-vie à la place d’une assurance emprunteur classique

La sécurisation du crédit est un enjeu majeur aussi bien pour l’établissement financier que pour l’emprunteur. Alors que la majorité des Français souscrivent, bon gré mal gré, des assurances emprunteurs, les séniors peuvent choisir une autre voie, en l’occurrence le nantissement du contrat d’assurance-vie.

Deux modes de nantissement de l’assurance-vie

  • Vous définissez par écrit les créances garanties et celles qui sont nanties. La signature de votre assureur est évidemment nécessaire pour que le document soit valide.
  • L’autre solution consiste à ajouter un avenant au contrat d’assurance-vie. Pour que cette nouvelle clause soit valide, elle doit porter votre signature ainsi que celles de votre créancier et de votre assureur.

Les crédits immobiliers taillés sur mesure pour les séniors

Le prêt viager hypothécaire et le prêt hypothécaire cautionné permettent aux séniors de se passer d’une assurance emprunteur.

Principe :

Le prêt viager hypothécaire :

Le crédit est versé sous la forme d’une rente. Au décès de l’emprunteur, le fruit de la vente du bien hypothéqué servira à rembourser la banque. La formule est adaptée à la situation d’un sénior sans enfants.

Le prêt hypothécaire cautionné :

Là aussi, la banque verse une rente à l’emprunteur. Simplement, le crédit est remboursé mensuellement.

Au décès de l’emprunteur, le bien hypothéqué est vendu pour rembourser le capital restant dû. La différence entre le fruit de la vente et le montant de ce capital restant dû revient aux ayant-droits.

Condition

Le prêt viager hypothécaire : Posséder un bien immobilier

Le prêt hypothécaire cautionné : La banque accorde au maximum 70 % de la valeur du bien hypothéqué.

Age

Le prêt viager hypothécaire : La formule est ouverte à tout le monde, même si elle est davantage recommandée aux séniors.

Le prêt hypothécaire cautionné : Une formule taillée sur mesure pour les plus de 60 ans.

Leave a Comment

Your email address will not be published.